Une tornade d'intensité modérée (EF2) traverse le bourg d'Echandelys (Puy-de-Dôme) le 30 juillet 1982, à 12h25 locales. Le phénomène, qui a traversé une bonne partie du village, a endommagé de nombreux bâtiments.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade d'Echandelys (63) du 30 juillet 1982* intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 1 kilomètre (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : 150 mètres

* commune traversée : ÉCHANDELYS (la Maillerie, bourg, la Parade)
* département : PUY-DE-DOME (63)
* altitude moyenne du terrain : 875 mètres
* type de terrain : territoires agricoles

* principaux dégâts : cheminée écroulée; arbres, parfois très imposants, déracinés (feuillus) ou brisés net; toitures arrachées, parfois entièrement, avec projection de poutrelles et de débris à plusieurs dizaines de mètres; toiture de l'église partiellement arrachée

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

 
Trajectoire de la tornade EF2 d'Echandelys (Puy-de-Dôme) du 30 juillet 1982. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Le toit de l'église s'envole

La tornade d'Echandelys a fait l'objet d'une étude par Jean Dessens qui a permis de confirmer le caractère tourbillonnaire de l'événement. Sans enquête de terrain approfondie, la trajectoire retenue pour cette tornade est toutefois limitée à 1 kilomètre, et sa largeur moyenne à 150 mètres, même si des dégâts périphériques semblent avoir été observés. Selon un témoin de la tornade, "le bruit était semblable au passage de plusieurs avions à réaction".
 
Les dégâts, parfois importants, relève de l'échelon EF2 : toitures arrachées (charpentes brisées et effondrement des plafonds), arbres parfois imposants déracinés ou brisés, projections de poutrelles et de débris à plusieurs dizaines de mètres.
 
Bien que la tornade d'Echandelys ait été très localisée, le quotidien régional La Montagne y consacre un article très détaillé dans son édition du 31 juillet 1982. En voici un extrait :
 
Tornade sur le bourg d'Echandelys (Puy-de-Dôme)

Les toitures de l'église et de l'école se sont envolées

Thiers.- Des orages d'une grande violence ont éclaté, hier, dans l'est du département du Puy-de-Dôme, Limagne et Livradois. C'est ainsi qu'une tornade d'une violence inouïe s'est abattue sur le bourg d'Echandelys, provoquant d'énormes dégâts.

Il était 12h15 lorsque le ciel s'obscurcit subitement ; dans un sourd grondement, une tempête de vent se déchaînait pendant trois minutes, suivie d'une trombe d'eau. Une vision d'apocalypse s'offrait à la vue des habitants, quelques instants plus tard : rues jonchées de tuiles arrachées des toits et débris de charpentes ; la toiture du clocher de l'église et celle de l'école en partie arrachées, le toit d'une maison littéralement envolé, arbres abattus, lignes électriques coupées.

L'instituteur a vu le toit de la pièce attenante à sa cuisine s'effondrer.

Les dégâts sont énormes et peuvent se chiffrer d'ores et déjà à plusieurs dizaines de milliers de francs. Il n'y a fort heureusement - et c'est miracle - aucune victime.

Le maire de la commune, les pompiers du centre de secours de Saint-Germain-l'Herm, les pompiers d'Echandelys, les services de l'EDF et des télécommunications se sont rendus sur place.

 
NB : Ce cas a pu être documenté grâce à une collaboration entre Keraunos, François Paul (Climat-Energie-Environnement) et Jean Dessens (Anelfa).