Le 20 juin 1966, une tornade d'intensité modérée (EF2) est aperçue dans le petit village de Vouthon-Bas, dans la Meuse. Le tourbillon, qui est influencé par le relief dans son déplacement, se dissipe après plus de 4 kilomètres de trajectoire.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Vouthon-Bas (55) du 20 juin 1966* intensité maximale : EF2 soit des vents estimés entre 175 et 220 km/h
* distance parcourue : 4 kilomètres
* largeur moyenne : 50 mètres

* commune traversée : VOUTHON-BAS
* département : MEUSE (55)
* altitude moyenne du terrain : 375 mètres
* type de terrain : territoires agricoles, forêt et milieux semi-naturels

* principaux dégâts : arbres et arbustes arrachés (nature non précisée); toitures de maisons sérieusement endommagées; une maison aplatie (toiture enlevée); la moitié du toit de l'église (partie nord) soulevé et disloqué, clocher à moitié détruit; fils électriques coupés par des projectiles

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

 
Trajectoire de la tornade EF2 de Vouthon-Bas (Meuse) du 20 juin 1966. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 
Cette trajectoire a été établie en fonction des informations disponibles (témoignage, reconstitution du flux pour la journée du 20 juin 1966).
 

Un "mélange confus de sons" et une église sérieusement endommagée

La tornade de Vouthon-Bas a surpris les habitants en raison du bruit caractéristique qui a accompagné son déplacement, de l'ouest-sud-ouest vers l'est-nord-est. Sur la trajectoire de la tornade, l'église Saint-Etienne voit sa toiture fortement endommagée, surtout sur le flanc nord. Le clocher, partiellement détruit, est réparé avec difficulté.
 
 
Tornade EF2 de Vouthon-Bas (Meuse) du 20 juin 1966 - L'église en 2011 - Les plages de couleur rouge correspondent aux parties de l'édifice qui ont été les plus maltraitées. © Keraunos (image : Google Street View)
© Keraunos (image : Google Street View)
 
 
Le témoignage d'un habitant de la commune, recueilli par Jean Dessens et repris ci-après, et tout à fait éloquent:
 
« Le temps était plutôt orageux avant l'arrivée de la trombe. Celle-ci avait un aspect cylindrique de 50 à 60 mètres de diamètre ressemblant étrangement à une source de chaleur très localisée aux parois de fumée ou de vapeur. Le bruit était un mélange confus de sons : vent très puissant et sifflant dans un brisement gigantesque, des feuilles brisées, craquement prolongé d'arbres, tuiles cassées, etc.

Le sens de propagation de la trombe était d'Ouest en Est, sur une largeur d'environ 50 à 60 mètres.

Une maison a été aplatie, la moitié du toit de l'église (partie nord) a été soulevé et disloqué. L'autre partie du toit a eu de très nombreuses tuiles et ardoises envolées. Les toitures des maisons ont été sérieusement endommagées. Dans le périmètre de la tornade, arbres, arbustes et certaines clôtures de parcs ont été arrachés ou partiellement détruits. Des fils électriques ont été coupés par des projectiles. »
 
 
NB : Ce cas a pu être documenté grâce à une collaboration entre Keraunos, François Paul (Climat-Energie-Environnement) et Jean Dessens (Anelfa).