Le 25 septembre 1965, une tornade d'intensité modérée (EF2) frappe les vignobles héraultais, et plus particulièrement la commune de Valros. La trajectoire de cette tornade est retracée par la mairie qui a pu enquêter sur le phénomène.
 
La tornade de Valros s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise 2 cas pour la journée du 25 septembre 1965, dont celui de Martigues (Bouches-du-Rhône).
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Valros (34) du 25 septembre 1965* intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 6 kilomètres (distance minimale reconnue à ce jour)
* largeur moyenne : 40 mètres

* communes traversées : MONTBLANC, VALROS (cimetière, village, tour de Valros), TOURBES
* département : HÉRAULT (34)
* altitude moyenne du terrain : 55 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles

* principaux dégâts : plusieurs arbres arrachés; souches de vignobles arrachées ou brisées; tombes bouleversées au cimetière (pas plus d'informations); cyprès arrachés; 20 toitures soulevées ou enlevées; poutre de 80 kilos arrachée à une charpente qui a été retrouvée à 800 mètres du village de Valros; un étage d'une maison dépavé

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
  

Trajectoire de la tornade

 Cliquer sur la carte pour l'agrandir:
 
Trajectoire de la tornade EF2 de Valros (Hérault) du 25 septembre 1965. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
  

Une nouvelle tornade en milieu viticole

Après la tornade de Névian (Aude), survenue deux ans auparavant, une nouvelle tornade frappe le vignoble languedocien dans le secteur de Pézenas. Les dégâts sur les vignes sont importants au nord de Valros, dans les parcelles situées à l'ouest de la commune de Tourbes. Sur une superficie d'environ 10 hectares, les ceps sont arrachés ou brisés.
 
Grâce à un précieux témoignage de M. François Panier, maire de Valros, le parcours et l'intensité de la tornade ont pu être identifiés. Le phénomène est décrit comme "une colonne noire, s'avançant vers le village, accompagnée d'un véritable rideau de pluie torrentielle", et tout le monde a comparé le bruit de la tornade pendant ces 5 secondes à "un passage très bas de plusieurs avions à réaction".
 
La tornade, qui a évolué du SSE vers le NNO, a parcouru une trajectoire d'au moins 6 kilomètres, sur une largeur estimée à 40 mètres : "Sans pouvoir fixer de façon précise l'origine de ce phénomène, on peut estimer qu'il a pris probablement naissance aux environs du village de Montblanc à 2 kilomètres (à vol d'oiseau) de Valros, ou on a constaté les premiers dégâts (une toiture enlevée). Cette tornade (ou ce cyclone) a suivi une direction Sud-Nord. Elle a atteint le village de Valros, à 19 heures, passant par le cimetière (sud-ouest du village), se développant dans le haut du village, traversant la nationale 113 (Pézenas-Béziers) et se dirigeant vers le bas de la colline de Valros (dénommée Tour de Valros) où elle a occasionné les derniers dégâts de toiture et vers le village d'Allignan. La tornade a duré 5 secondes environ, sa largeur peut-être estimée à 40 mètres environ. Ses traces peuvent être suivies, depuis le cimetière jusqu'à 4 kilomètres après Valros, dans les vignes, vers Allignan (souches arrachées ou brisées)."
 
Les dégâts, qui relèvent de l'échelon EF2, sont résumés comme suit :
 
- tombes bouleversées et cyprès arrachés dans le cimetière de Valros,
- vingt toitures soulevées ou enlevées,
- plusieurs arbres arrachés, y compris sur la nationale 113,
- un premier étage dépavé dans une maison,
- une poutre de 80 kilos arrachée à une charpente et retrouvée à 800 mètres du village de Valros.
 
Malgré l'intensité du phénomène et les projectiles associés, seulement deux blessés sont à déplorer pour cette tornade.
  

Un outbreak dans le sud de la France

Les deux tornades de Valros et de Martigues se sont développées dans un contexte dépressionnaire durable sur la France, initié avec l'enfoncement d'un thalweg jusqu'au Portugal dès la journée du 24 septembre.
 
Cette situation instable, génératrice de précipitations orageuses durables en Méditerranée occidentale, est notamment à l'origine d'une crue de l'Hérault qui atteint une hauteur remarquable de 7,50 mètres mesurée au Pont-Vieux, à Ganges.
 
Dans ce contexte orageux et instable, deux tornades d'intensité EF2 sont observées sur la moitié sud du pays. La première, qui touche Valros vers 19 heures locales,endommage principalement des habitations et des vignobles. La seconde, qui frappe Martigues vers 23h15 locales, frappe l'anse de la Couronne-Vieille au stade de trombe marine, avant de se dissiper dans l'étang de Berre
 
 
NB : Ce cas a pu être documenté grâce à une collaboration entre Keraunos, François Paul (Climat-Energie-Environnement) et Jean Dessens (Anelfa).