Le 5 juin 1963, à 17h05 locales, une tornade de faible intensité (haut de l'échelon EF1) touche la commune de Névian (Aude) et plus particulièrement la cave coopérative. Des dégâts sont également observés dans les vignobles situés aux alentours.
  

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Névian (11) du 5 juin 1963* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 1,5 kilomètre (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : 50 mètres

* commune traversée : NÉVIAN (la Fontaine de Moulins, le Cros, cave coopérative)
* département : AUDE (11)
* altitude moyenne du terrain : 27 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles

* principaux dégâts : dégâts sur la cave coopérative (toiture détuilée à plus de 50%, cinq rideaux métalliques des quais d'apports arrachés et tordus, pèse-moût détruit); arbres fruitiers arrachés ou sectionnés et parfois emportés; toits de maisons endommagés

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
  

Trajectoire de la tornade

 
Trajectoire de la tornade EF1 de Névian (Aude) du 5 juin 1963. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 
Cette trajectoire a été établie en fonction des informations disponibles (témoignages, inventaire et photographies des dégâts, reconstitution du flux pour la journée du 5 juin 1963).
  

Une tornade en milieu viticole

La tornade de Névian a été vue par des viticulteurs qui travaillaient dans leurs vignobles. Dans un bruit qu'ils qualifient d'épouvantable, ils ont aperçu une colonne accompagnée de souches et d'arbres qui étaient emportés à grande distance.
 
Le tourbillon a produit des dégâts dans la campagne névianaise. Plusieurs vignobles ont été endommagés et des arbres fruitiers déracinés. Certains arbres ont même été sectionnés et emmenés à distance (mais ils étaient de taille modeste). Dans le village de Névian, c'est surtout l'ouest qui a été touché, et plus particulièrement la cave coopérative. La toiture est détuilée à plus de 50%, et les cinq rideaux métalliques des quais d'apports ont été arrachés et tordus. Le pèse-moût et l'installation électrique ont également été détruits. Ailleurs dans le village, une vingtaine d'habitations ont été endommagées.
 
Les photographies suivantes montrent les dégâts occasionnés après le passage de la tornade (photographies recueillies à l'issue du 50e anniversaire de la tornade, et parues dans l'Indépendant):
 

Tornade EF1 de Névian (Aude) du 5 juin 1963 - Vue d'ensemble de la toiture endommagée de la cave coopérative. © Elie Montagnani - Archives l'Indépendant       Tornade EF1 de Névian (Aude) du 5 juin 1963 - Toiture de la cave coopérative, vue de l'intérieur. © Elie Montagnani - Archives l'Indépendant
© Elie Montagnani - Archives l'Indépendant
 
 
Tornade EF1 de Névian (Aude) du 5 juin 1963 - Rideaux métalliques des quais d'apports arrachés et tordus. © Elie Montagnani - Archives l'Indépendant      Tornade EF1 de Névian (Aude) du 5 juin 1963 - Dégâts sur la végétation dans la campagne névianaise. © Elie Montagnani - Archives l'Indépendant      Tornade EF1 de Névian (Aude) du 5 juin 1963 - Arbres couchés. © Elie Montagnani - Archives l'Indépendant
© Elie Montagnani - Archives l'Indépendant 
  

Coupure de presse

Le quotidien régional La Dépêche du Midi consacre un article sur la tornade de Névian, dans son édition du 7 juin 1963:
 
Une tornade dévaste la cave coopérative de Névian (Aude)

Plusieurs dizaines de milliers de francs de dégâts

Narbonne (C.P.).- Hier, vers 17 heures, une tornade aussi brusque que violente s'est formée dans la campagne à proximité de Névian.

Le vaste entonnoir de vent déferla à travers les vignes, et après avoir arraché plusieurs toits de maisons, il s'abattit sur la toiture de la cave coopérative. Les tuiles volèrent à plusieurs dizaines de mètres et la tornade pénétra dans la maison, occasionnant des dégâts considérables.

Fort heureusement les ouvriers qui travaillaient à l'intérieur purent se mettre à l'abri.

Les dégâts, après une première estimation sommaire, seraient évalués à plus de 50 000 francs.