Le 15 novembre 1969, à 13h15 locales, une tornade de faible intensité (EF1) touche la commune de Marnay, dans la Vienne. Le phénomène est confirmé grâce à un précieux témoignage du maire de la commune.
 
Il est à noter que la commune de Marnay a déjà été frappée par une probable tornade le 13 septembre 1835.
 
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Marnay (86) du 15 novembre 1969* intensité maximale : EF1 soit des vents estimés entre 135 et 175 km/h
* distance parcourue : 8 kilomètres
* largeur moyenne : 200 mètres

* commune touchée : MARNAY
* département : VIENNE (86)
* altitude moyenne du terrain : 120 mètres
* type de terrain : territoires agricoles, forêts et milieux semi-naturels

* principaux dégâts : arbres arrachés (nature non précisée); toitures endommagées

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 
 

Trajectoire de la tornade

 
 Trajectoire exacte non définie
 
 

Bruit "d'un avion à réaction"

La tornade de Marnay n'a pas fait l'objet d'une forte médiatisation. Seul le quotidien La Montagne revient brièvement sur l'événement dans son édition du 17 novembre 1969 :
 
Tornade dans la Vienne

Poitiers.- Une tornade s'est abattue brusquement sur deux fermes, à Marnay (Vienne). La pluie et la grêle, tombées en abondance, ont coupé les routes secondaires pendant plus d'une heure. Des arbres ont été arrachés et des toitures emportées.
 
Ces informations ont pu être complétées par un témoignage du maire de Marnay qui a livré un récit probant à Jean Dessens : « Le temps était nuageux avec de grosses averses, mais relativement calme, avec de la grêle par endroit. La trombe se produisit à 13h15, et le bruit était celui d'un avion à réaction. La zone sinistrée mesure 7 à 8 kilomètres de long sur 200 mètres de large. Le sens de propagation du sinistre est Sud-Ouest vers le Nord-Est. Les dégâts consistent en des arbres arrachés, tordus et des toitures endommagées. Des tôles et de la paille ont été emportés à plusieurs centaines de mètres. A quelques mètres du passage de la tornade il n'y avait aucun dégât. »
 
Ces informations complémentaires permettent de valider sans conteste un phénomène tourbillonnaire sur cette commune. Les dégâts observés relèvent d'une intensité EF1.
 
Faute de reconnaissance de terrain, la trajectoire détaillée demeure inconnue.
 
 

Une autre tornade en 1835 ?

Le 13 septembre 1835, jour où une tornade EF3 dévaste les communes de Ceaux-en-Couhé et de Champagné-Saint-Hilaire (Vienne), une autre tornade est suspectée dans la vallée de la Clouère, entre Marnay et Saint-Maurice-la-Clouère. L'événement est retracé dans l'Écho du Monde Savant (n°83, année 1835) dont voici un extrait :
 
 
Echo du Monde Savant (n°83, année 1835)
 
Faute d'éléments plus précis sur la trajectoire du phénomène et l'organisation des dégâts, cette tornade est conservée en liste secondaire par Keraunos.
 
 
NB : Ce cas a pu être documenté grâce à une collaboration entre Keraunos, François Paul (Climat-Energie-Environnement) et Jean Dessens (Anelfa).