Le 22 mars 1955, à 12h55 locales, une tornade d'intensité modérée (bas de l'échelon EF2) traverse le bourg de Chartres-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine). Le phénomène, qui a été vu et entendu, a provoqué des dégâts matériels assez importants sur son passage.
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 2,6 kilomètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : 100 mètres

* communes traversées : BRUZ (la Massue), CHARTRES-DE-BRETAGNE (village, Fontenay)
* département : ILLE-ET-VILAINE (35)
* altitude moyenne du terrain : 38 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles

* principaux dégâts : arbres fruitiers déracinés ou brisés net, parfois déplacés entiers à quelques mètres ; arbres de grande dimension (dont des chênes) déracinés ou étêtés ; toitures d'habitations arrachées en partie ; toiture de l'église en partie détruite sur le flanc Ouest ; un garage automobile et un atelier de bonne dimension détruits ou soufflés ; croix du cimetière renversées ; projections de tôles et d'éléments de toitures à plusieurs centaines de mètres

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade 


© Keraunos (fonds de carte : GéoBretagne / Géoportail)

Une "vaste cheminée blanche" partant du sol

La Météorologie (1955) nous renseigne sur la tornade de Chartres-de-Bretagne, qui s'est déroulée en début d'après-midi sous une ligne de grains localement orageuse et accompagnée de grêle.

D'après les témoins, la tornade s'est présentée avec un bruit sourd, sous la forme d'une vaste cheminée blanche partant du sol et rejoignant les nuages. Selon un sens de déplacement du Sud-Ouest vers le Nord-Est (250°), le tourbillon s'est fait ressentir sur une bande de terrain large de 100 mètres environ, à l'appui des dommages relevés dans le centre de la commune
.

D'après les informations recueillies par L. Delpech, la tornade a successivement parcouru les territoires de Bruz (ferme de la Massue) et de Chartres-de-Bretagne (centre du village et domaine de Fontenay), soit un parcours d'au moins 2,6 kilomètres. En l'absence d'enquête de terrain, cette trajectoire apparaît comme un minimum et pourrait être supérieure.

Le relevé des dommages indique de nombreux phénomènes d'aspiration et de projections à distance, ce qui motive le classement en intensité EF2 (bas de l'échelon). Dans le cimetière, un axe de convergence est parfaitement identifié dans le sens de chute des croix : en direction de l'Est sur la partie Ouest du cimetière, et en sens inverse sur la partie Est.

Les dommages sont localement importants, même si la tornade n'a tué ou blessé personne : arbres fruitiers déracinés ou brisés net, parfois déplacés entiers à quelques mètres ; arbres de grande dimension (dont des chênes de 12 à 15 mètres de hauteur) déracinés ou étêtés ; toitures d'habitations arrachées en partie ; toiture de l'église en partie détruite sur le flanc Ouest ; un garage automobile et un atelier de bonne dimension détruits ou soufflés (pour ce dernier, la toiture charpentée de 20 mètres sur 10 a été projetée dans des arbres à plus de 100 mètres) ; croix du cimetière renversées ; projections de tôles et d'éléments de toitures à plusieurs centaines de mètres

© La Météorologie