Le 1er février 1930, une tornade d'intensité modérée (EF2) frappe le quartier Beaumont à Tours (Indre-et-Loire). 
 
Il est à noter que la ville de Tours a déjà été touchée au moins quatre fois par une tornade: le 25 mai 1876 (EF0), le 1er février 1930 (EF2), le 23 février 1981 (EF3) et le 2 janvier 1999 (EF2).
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Tours (37) du 1er février 1930intensité maximale : EF2, soit des vents estimés de 175 km/h à 220 km/h
* distance parcourue : 2 kilomètres
* largeur moyenne : 50 mètres

* commune traversée : TOURS (Beaumont)
* département : INDRE-ET-LOIRE (37)
* altitude moyenne du terrain : 47 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés

* principaux dégâts : cheminées écroulées ; hangars renversés ; toitures arrachées et emportées
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen. 
 

Trajectoire de la tornade

 
Trajectoire de la tornade EF2 de Tours (Indre-et-Loire) du 1er février 1930. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Une caserne atteinte

L’Ouest-Eclair de Caen consacre un article sur la tornade de Tours dans son édition du 3 février 1930 :

"Une tornade à Tours

Tours, 2 février – Une tornade d’une extrême violence s’est abattue sur le quartier du Petit-Beaumont et du nouvel abattoir. La rafale souffla de l’ouest à l’est sur une largeur de 50 mètres environ et sur une longueur de un kilomètre et fit beaucoup de dégâts sur son passage.

La caserne Beaumont a subi des dégâts considérables. Les toitures d’un grand bâtiment abritant l’infirmerie ont été complètement emportées et des cheminées ont défoncé les planchers. Un soldat indigène de la 9e section du train a été grièvement blessé à la tête et à l’épaule. Près de là, une usine et des immeubles ont eu leurs toitures arrachées et leurs cheminées abattues ; des hangars et des barrières ont été renversés. A l’abattoir, des plafonds se sont effondrés.
  

Quatre tornades en un peu plus d'un siècle

Sur la base du recensement actuel, le secteur de la ville de Tours, aux abords de la Loire, apparaît comme l'un des plus tornadiques de France, puisque 4 tornades y ont déjà été observées dans un périmètre extrêmement restreint. La plus forte d'entre elles, d'intensité EF3, est survenue le 23 février 1981 et avait projeté une voiture à distance.
 
La carte ci-après synthétise les quatre événements tourangeaux recensés entre 1876 et 1999:

Carte synthétique des quatre tornades survenues à Tours et sa proche banlieue entre 1876 et 1999. © Keraunos (fond de carte : Google Images)
© Keraunos (fond de carte : Google Images)