Le 29 octobre 1857, une trombe fluviale est observée sur la Moselle à hauteur de Vittonville, en Meurthe-et-Moselle. Le phénomène, qui n'a produit aucun dégât, est supposé de très faible intensité, d'où l'intensité EF0 retenue.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Tornade de Vittonville (54) le 29 octobre 1857intensité maximale : EF0, soit des vents estimés entre 105 km/h et 135 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : VITTONVILLE (la Moselle)
* département : MEURTHE-ET-MOSELLE (54)
* altitude moyenne du terrain : 176 mètres
* type de terrain : surfaces en eau

* principaux dégâts : aucun dégât recensé
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Localisation de la tornade


© Keraunos (fond de carte : carte de l’Etat-Major de 1820-1866)
 

Une immense colonne d'eau prenant la forme d'une "queue de serpent"

Le 29 octobre 1857, vers 15 heures, une trombe fluviale est observée sur la Moselle entre Champey et Pagny-sur-Moselle, à hauteur de Vittonville.

Le phénomène prend d'abord la forme d'une colonne de faible diamètre, puis se développe à vue d’œil jusqu'à la base du nuage qui la surmonte. L'eau, qui monte en tourbillons, provoque un bruit suffisamment sensible pour être entendu à 2 kilomètres de distance. Le tourbillon, qui prend ensuite la forme d'une queue de serpent, offre des ondulations et des sinuosités remarquables. Puis, la colonne s'amincit par la partie inférieure, n'offrant plus que l'apparence d'une corde balancée dans les airs. Enfin, après une durée de 20 minutes, le tourbillon se dissipe définitivement.

Après cette trombe fluviale, une pluie torrentielle, accompagnée de grêle, s'abat sur les territoires d'Arry et de Novéant-sur-Moselle.

En savoir plus sur les tornades