Le 9 octobre 1854, en début d'après-midi, une tornade de faible intensité (EF1) frappe la commune de Sées (Orne) et provoque des dommages sur la végétation et des habitations. Les eaux de l'Orne sont également élevées à une certaine hauteur.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Tornade de Sées (61) le 9 octobre 1854intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 1,5 kilomètre
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : SÉES (l'Orne)
* département : ORNE (61)
* altitude moyenne du terrain : 180 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés ; territoires agricoles

* principaux dégâts : pommier d'1,40 mètre de circonférence déraciné, enlevé et transporté par dessus une forte haie, à douze ou treize mètres de distance ; six pommiers brisés ; saules déracinés ; eaux de l'Orne soulevées à 15 mètres de hauteur ; toitures de maisons endommagées
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Localisation de la tornade

Les deux cartes suivantes donnent un aperçu de l'emplacement approximatif de la tornade :


 

Les eaux de l'Orne élevées à plus de 15 mètres de hauteur

Le journal d'Alençon décrit une tornade de faible intensité (EF1) survenue, selon toute vraisemblance, au Sud et à l'Est de l'agglomération de Sées (Orne) le 9 octobre 1854.

Vers 14h30, pendant une chaleur lourde et orageuse, le tonnerre se fait entendre et on voit s'élever, au Sud-Ouest de la ville, "une fumée roussâtre, semblable à celle d'un four à chaux, tourbillonnant et décrivant, avec une rapidité effrayante, un cercle sinueux, dans une étendue d'une kilomètre et demi environ."

Sur son parcours, la tornade provoque quelques dommages, surtout sur la végétation, même si des toitures de maisons sont également endommagées. Parmi les dégâts les plus remarquables, un pommier d'1,40 mètre de circonférence est déraciné, enlevé et transporté par-dessus une haie, à douze ou treize mètres de distance. Un peu plus loin, six pommiers sont brisés et presque déracinés. Près de l'Orne, la tornade déracine plusieurs saules, puis soulève les eaux du fleuve à plus de 15 mètres de hauteur. Selon l'article, le tourbillon perd toute son intensité après avoir traversé ce cours d'eau.

On ne signale aucune victime suite à cette tornade, mais les pertes sont évaluées à environ 2 000 Francs
 

En savoir plus sur les tornades