Le 11 août 1889, vers 10 heures locales, une tornade d'intensité modérée (EF2) traverse le Nord-Est du village de Sallen, dans le Calvados. Les dommages sur la végétation sont nombreux.
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 1,2 kilomètre (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : 300 mètres

* commune traversée : SALLEN 
* département : CALVADOS (14)
* altitude moyenne du terrain : 150 mètres
* type de terrain : territoires agricoles

* principaux dégâts : des centaines de pommiers renversés, dont certains arrachés et projetés à distance (l'un d'eux a été retrouvé à 46 mètres de l'endroit où il était planté) ; un sapin brisé et sa tête transportée à 15 mètres ; chênes, frênes, ormes et sapins entièrement arrachés ; une maison fortement endommagée (pas plus d'informations) et couvertures voisines enlevées ou renversées ; un jeune pommier dépouillé de son échalas ; vitres brisées à l'école des garçons

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade 



© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Un axe de convergence bien identifié

La société linnéenne de Normandie (1892) apporte un descriptif détaillé sur la tornade de Sallen, survenue le 11 août 1889 et documentée par la presse locale quelques jours après l'événement. Le phénomène survient durant une journée instable et orageuse, marquée par d'autres phénomènes venteux dans la Manche (Condé-sur-Vire et Saint-Jean-des-Baisants) dont le lien avec la tornade de Sallen ne peut pas être explicitement établi.

La tornade de Sallen est confirmée par des témoignages et par une enquête de terrain qui fait apparaître un axe de convergence dans le sens de chute des arbres. Parmi 77 arbres couchés dans un herbage, on observe les sens de chute suivants :

09 fois la direction du Nord,
21
fois la direction du Nord-Est,
27
fois la direction de l'Est,
11
fois la direction du Sud-Est,
01
fois la direction du Sud,
02
fois la direction du Sud-Ouest,
04
fois la direction de l'Ouest,
02
fois la direction du Nord-Ouest.

L'examen des larges spires décrites dans le sens de chute des arbres, tend à démontrer que la tornade s'est déplacée selon un sens de rotation cyclonique avec une large bande d'aspirations périphériques sur le flanc droit du tourbillon.

Le phénomène a parcouru une trajectoire d'au moins 1,2 kilomètre, sur une largeur de 300 mètres. Les premiers dommages, identifiés au nord de l'église près de l'école des garçons, se poursuivent vers le Nord-Est. Ils relèvent d'une intensité EF2 :
des centaines de pommiers renversés, dont certains arrachés et projetés à distance (l'un d'eux a été retrouvé à 46 mètres de l'endroit où il était planté) ; un sapin brisé et sa tête transportée à 15 mètres ; chênes, frênes, ormes et sapins entièrement arrachés ; une maison fortement endommagée (pas plus d'informations) et couvertures voisines enlevées ou renversées ; un jeune pommier dépouillé de son échalas ; vitres brisées à l'école des garçons.

Les dégâts sont évalués à 18 000 Francs suite à cette tornade.

En savoir plus sur les tornades