Le 8 juin 1891, une tornade de très faible intensité (EF0) survole la plaine du Lot en plein cœur du Lot-et-Garonne. Le phénomène traverse plus particulièrement le territoire de Sainte-Livrade-sur-Lot où quelques légers dommages sont recensés.
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF0, soit des vents estimés entre 105 km/h et 135 km/h
* distance parcourue : 3,8 kilomètres
* largeur moyenne : 60 mètres

* communes traversées : PINEL-HAUTERIVE (Fervignac), SAINTE-LIVRADE-SUR-LOT (la Mothe, Mazières)
* département : LOT-ET-GARONNE (47)
* altitude moyenne du terrain : 70 mètres
* type de terrain : territoires agricoles ; surfaces en eau

* principaux dégâts : pruniers et cerisiers cassés net à 1 mètre du sol ; parcelles de blé couchées

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade 



© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Des vapeurs blanchâtres qui tourbillonnaient

La tornade de Sainte-Livrade-sur-Lot s'est formée durant un flux de Nord-Ouest faiblement instable, après plusieurs journées orageuses observées dans la région entre les 4 et 7 juin. Le phénomène, qui a été vu et entendu, est décrit par un habitant de la Mothe : "Où le phénomène a été mieux observé, c’est aux abords du village de Lamothe et par M. Salesse fils, qui s’était abrité sous un hangar pendant la pluie. Il a vu passer le nuage tourbillonnaire à une quarantaine de mètres environ. Au niveau du sol il avait la couleur d’un nimbus dans lequel paraissaient se produire le ronflement et au-dessus des vapeurs blanchâtres tourbillonnaient. Nous ajouterons que ce jeune homme s’est placé en arrière du tourbillon et a pu le voir s’éloigner en ligne droite" [Comptes-rendus hebdomadaires des séances de l'Académie des sciences, 1892, volume 114].

Les premiers dommages sont identifiés près de Fervignac, sur le coteau de Pinel, commune de Pinel-Hauterive. La tornade marque fréquemment son passage dans des parcelles de blé qu'elle couche dans des zones concentriques de plusieurs mètres de diamètre. Dans la plaine du Lot, la tornade, qui marque encore sa présence dans les champs de blé, mais sur une largeur moindre au niveau du sol (quelques mètres seulement) brise des arbres fruitiers à 1 mètre du sol (pruniers et cerisiers). Selon les mesures effectuées sur place, les arbres endommagés dans l'axe de la tornade sont distants de 60 mètres, ce qui démontre une influence du tourbillon sur une largeur de plusieurs dizaines de mètres au niveau du sol.

Après avoir frôlé la Mothe et brisé de nouveaux arbres fruitiers à Mazières (commune de Sainte-Livrade-sur-Lot), on ne signale plus de dégâts.

Compte tenu des dommages observés, la tornade de Sainte-Livrade-sur-Lot est classée en intensité EF0 sur l'échelle
de Fujita améliorée.