Le 14 août 1878, une tornade d'intensité modérée (bas de l'échelon EF2) traverse la vallée de la Meurthe entre Saint-Nicolas-de-Port et Dombasle-sur-Meurthe. La soudière Solvay est notamment endommagée.
 

Principales caractéristiques de la tornade                                                                      

* intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 4 kilomètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : 70 mètres

* communes traversées : SAINT-NICOLAS-DE-PORT (Haut des Chênes, Haut de Tibly), VARANGÉVILLE (la Meurthe, soudière Solvay), DOMBASLE-SUR-MEURTHE (soudière Solvay, canal de la Marne)
* département touché : MEURTHE-ET-MOSELLE (54)
* altitude moyenne du terrain : 220 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles

* principaux dégâts : arbres déracinés (nature non précisée) ; cheminées renversées ; toitures endommagées ; une toiture d'habitation entièrement arrachée ; échelle de 12 à 15 mètres projetée en l'air en passant par-dessus une toiture ; vent engouffré par une fenêtre brisée jusque dans la cuisine d'une maison (plats et assiettes ont été jetés à terre, ainsi que les convives) ; grands dégâts à la soudière Solvay & Cie de Dombasle-sur-Meurthe ; une voiture à quatre roues poussée violemment contre une maison voisine dans laquelle elle a brisé deux portes l’une après l'autre

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade 



© Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)

La soudière Solvay & Cie endommagée

La presse locale fait part d'une tornade qui a frappé la vallée de la Meurthe, durant la soirée du 14 août 1878.

Sur un parcours d'au moins 4 kilomètres, la tornade provoque des dommages sur une largeur comprise entre 60 mètres et 80 mètres, entre le quartier du Haut des Chênes (Saint-Nicolas-de-Port) et la soudière Solvay installée entre Varangéville et Dombasle-sur-Meurthe.

A Saint-Nicolas-de-Port, la tornade provoque des dégâts à l'extrême Sud de la commune :
arbres déracinés (nature non précisée), cheminées renversées, toitures endommagées, une toiture d'habitation entièrement arrachée, une échelle de 12 à 15 mètres projetée en l'air en passant par-dessus une toiture.

Plusieurs phénomènes d'aspiration et de projections violentes sont dignes d'intérêt. Dans une maison du Haut de Tibly, la table de famille dressée pour le souper est renversée par le vent qui s'est engouffré par une fenêtre brisée jusque dans la cuisine. Tous les plats et les assiettes sont jetés à terre, ainsi que les convives. On cite également une voiture à quatre roues poussée violemment contre une maison voisine dans laquelle elle a brisé deux portes l’une après l'autre. La voiture s'est brisée totalement après ce choc.

A Dombasle-sur-Meurthe, la tornade provoque des dégâts à la soudière Solvay & Cie, auprès du canal de la Marne et de la voie de chemin de fer. Aucun blessé n'est toutefois à déplorer.

En l'absence d'investigations complémentaires, la trajectoire de la tornade de Saint-Nicolas-de-Port, limitée à 4 kilomètres, apparaît comme un minimum.

En savoir plus sur les tornades