Le 18 juin 1863, vers 18 heures, une tornade de forte intensité (EF3) frappe le territoire de Saint-Epain, en Indre-et-Loire. Les dégâts occasionnés sur la végétation sont localement spectaculaires.
 
La tornade de Saint-Epain s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise 3 cas simultanés pour la journée du 18 juin 1863, dont la tornade EF3 de Ceaux-en-Loudun (Vienne) et la tornade EF2 d'Epeigné-les-Bois (Indre-et-Loire).
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Saint-Epain (37) du 18 juin 1863intensité maximale : EF3, soit des vents estimés entre 220 km/h et 270 km/h
* distance parcourue : 3,1 kilomètres
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : SAINT-ÉPAIN (Galisson, le Petit Mont, parc de Montgoger)
* département : INDRE-ET-LOIRE (37)
* altitude moyenne du terrain : 85 mètres
* type de terrain : territoires agricoles ; forêts et milieux semi-naturels

* principaux dégâts : sapins brisés, chênes vigoureux tordus ou déracinés ; arbres déracinés ou dépouillés, emportés dans les airs "comme des feuilles légères", dont quelques uns emmenés à grande distance ; gros arbre fruitier emporté par la tornade, après être passé au-dessus d'un mur ; plusieurs toits enlevés, dont celui d'une ferme ; maisons entièrement renversées ; une clôture d'enceinte renversée sur 20 mètres

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

 Cliquer sur la carte suivante pour l'agrandir :
 
Trajectoire de la tornade EF3 de Saint-Epain (Indre-et-Loire) du 18 juin 1863. © Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)
© Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)
 

Arbres dépouillés de leurs feuillages et de leurs branches

Le journal d'Indre et Loire évoque la tornade de Saint-Epain dans son édition du 19 juin 1863.
 
Le phénomène prend naissance à proximité du hameau de Galisson : "Cette trombe menaçante apparut soudain aux yeux de nos villageois consternés sous la forme d'une épaisse colonne de feu et de fumée s'élevait en tourbillons de la terre jusqu'aux nuages. Elle commença sa marche dévastatrice dans un petit village appelé Galisson". Les dégâts sont déjà importants et relèvent d'une intensité EF3, car plusieurs maisons sont entièrement renversées.
 
Après avoir survolé la vallée de la Manse, où aucun dégât n'est mentionné, la tornade traverse la ferme du Petit Mont : la toiture de l'habitation est arrachée et plusieurs bâtiments sont à découvert.
 
Enfin, la tornade gagne le parc de Montgoger où elle renverse 20 mètres de la clôture d'enceinte. La végétation est sérieusement atteinte : sapins brisés, chênes vigoureux tordus ou déracinés ; arbres déracinés ou dépouillés, emportés dans les airs "comme des feuilles légères", dont quelques uns emmenés à grande distance. On cite même un gros arbre fruitier retrouvé dans ce parc : il aurait été emporté par la tornade, après être passé au-dessus d'un mur.
 
La tornade de Saint-Epain se serait dissipée dans le parc de Montgoger : "au milieu de ces arbres séculaires qui avaient résisté à tous les orages et aux tempêtes, elle exerça ses plus affreux ravages et se dissipa."
 

Résumé de la journée du 18 juin 1863 entre le nord de la Vienne et l'Indre-et-Loire

La journée du 18 juin 1863 est marquée par une dégradation orageuse importante, durant laquelle des dégâts liés au vent à la grêle sont observés en plusieurs points de la France. En Indre-et-Loire, plusieurs localités sont dévastées par la grêle et les récoltes détruites, notamment à Esvres-sur-Indre, Truyes, Cormery, Azay-sur-Cher, Athée-sur-Cher (la Tour de Brandon, Baigneux, Nitray). La presse locale fait également part de deux tornades simultanées, survenues à 18 heures : la première, observée à Saint-Epain (EF3) au Sud/Sud-Ouest de Tours, et la seconde à Epeigné-les-Bois (EF2) dans l'Est du département. Ces deux phénomènes viennent s'ajouter à une troisième tornade survenue à 18 heures également dans le Nord de la Vienne, à Ceaux-en-Loudun (EF3). Nous pouvons donc considérer que ces trois cas sont tous distincts, dans la mesure où ils surviennent à la même heure.

La carte ci-dessous résume les principaux phénomènes météorologiques survenus durant cette journée, entre le nord de la Vienne et l'Indre-et-Loire : 
 
Synthèse des principaux phénomènes météorologiques survenus le 18 juin 1863 entre le Nord de la Vienne et le département de l'Indre-et-Loire. Plage de couleur rouge : chutes de grêle destructrices. Traits rouges : tornades. Traits orange : phénomène venteux indéfini. © Keraunos (fond de carte : Google Maps)
© Keraunos (fond de carte : Google Maps)
 

En savoir plus sur les tornades