Le 19 octobre 1857, une trombe marine s'échoue dans les terres et frappe l'Ouest de l'agglomération de Nice (Alpes-Maritimes). Cette tornade d'intensité modérée (EF2) touche plus particulièrement le quartier de Carras.
 
Il est à noter que la ville de Nice a déjà été frappée par une tornade, dans les mêmes circonstances, à trois reprises : le 24 septembre 1822 (EF1), le 19 octobre 1857 (EF2), et le 1er décembre 1924 (EF3).
 

Principales caractéristiques de la tornade

Tornade de Nice (06) le 19 octobre 1857intensité maximale : EF2 soit des vents estimés de 175 à 220 km/h
* distance parcourue : 3 kilomètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : NICE (Carras, la Lanterne)
* département : ALPES-MARITIMES (06)
* altitude moyenne du terrain : 60 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles, surfaces en eau

* principaux dégâts : oliviers séculaires déracinés ; fenêtres arrachées ou mises en pièce ; toitures effondrées ; énormes meules de paille enlevées comme de simples fétus ; masse de débris dispersée dans les airs
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade



© Keraunos (fond de carte : carte de l’Etat-Major de 1820-1866)

Une "masse de débris" qui se dispersaient dans l'air

La tornade de Nice du 19 octobre 1857 a été assez fortement médiatisée. Entre autres, l'Illustration du 12 décembre 1857 consacre un article sur le phénomène. Ce dernier s'appuie sur les comptes-rendus rédigés par la presse locale deux jours après l'événement.
 
Vers 16h30, une trombe marine entre dans les terres au niveau du quartier de Carras, dans la direction du fleuve Var. Les dégâts sont significatifs et relèvent d'une intensité EF2. De longues rangées d'oliviers séculaires sont déchirées et pour la plupart déracinées. De grosses meules de paille sont également enlevées comme de simples fétus. Au niveau des habitations, on signale des toitures effondrées, des tuiles emportées et des fenêtres arrachées ou mises en pièces (dans le cas où elles étaient fermées).

Sur son passage, la tornade est annoncée par un "horrible fracas" ; les habitants pouvaient voir, à travers l'ondée qui l'accompagnait, "une masse de débris qui se dispersaient en l'air et étaient entraînés avec une violence inexprimable."

Le dessin ci-dessous propose un aperçu d'une parcelle de végétation endommagée suite à la tornade :


© Keraunos (d'après l'Illustration du 12 décembre 1857)


Même si la tornade a touché un certain nombre de propriétés, on ne signale aucun blessé.

Trois tornades en un siècle à Nice

La tornade de Nice du 19 octobre 1857 n'est pas un fait exceptionnel. Deux autres tornades (issues toutes deux d'une trombe marine) ont touché la ville en 1822 (intensité EF1) et en 1924 (intensité EF3).
 
La carte ci-dessous synthétise les trois événements niçois survenus au cours des XIXe et XXe siècles :
 
Carte synthétique des trois tornades niçoises recensées à ce jour. Jaune : tornade EF1 du 24 septembre 1822. Orange : tornade EF2 du 19 octobre 1857. Rouge : tornade EF3 du 1er décembre 1924. © Keraunos (fond de carte : Google Images)
© Keraunos (fond de carte : Google Images)
 

En savoir plus sur les tornades