Le 21 août 1856, en début d'après-midi, une tornade de faible intensité (EF1) est observée dans deux communes de la Bresse (Ain), et notamment à Marsonnas où les dégâts sont généralisés. L'église du village est notamment atteinte.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Tornade de Marsonnas (01) le 21 août 1856intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 7 kilomètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : 100 mètres

* communes traversées : BÂGÉ-LA-VILLE (Epaisse), MARSONNAS (village)
* département : AIN (01)
* altitude moyenne du terrain : 205 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles, forêts et milieux semi-naturels

* principaux dégâts : arbres fruitiers et grands peupliers coupés par le milieu ou tordus en spirales avec débris emportés au loin ; buissons déracinés ; vitrage qui couronne la coupole de l'église brisé ; toits d'habitations découverts en tout ou partie ; charpente soulevée sur une habitation ; hangars écroulés
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade


© Keraunos (fond de carte : carte de l’Etat-Major de 1820-1866)
 

Sources d'informations

La tornade EF1 de Marsonnas du 21 août 1856 a parcouru une distance d'au moins 7 kilomètres entre la ferme d'Epaisse (commune de Bâgé-la-Ville) et le bourg de Marsonnas.

Un cantonnier, témoin du phénomène, livre le témoignage suivant : « En 1856 j'étais cantonnier à Bâgé-la-Ville, on nous donnait un mois de congé au moment des grands travaux de la campagne ; je m'étais affermé pour la moisson à la ferme d'Epaisse. Le jeudi 21 août les charpentiers étaient sur le toit d'une ancienne chapelle qui existe dans cette ferme, lorsqu'ils virent venir une trombe et se dépêchèrent à descendre. Nous vîmes tous cette trombe, elle passa près de nous, elle se dirigea sur Marsonnas, où elle fit de grands dégâts. »

Le Courrier de l'Ain revient précisément sur cette tornade et sur les dégâts causés à Marsonnas. Le phénomène est décrit comme une "trombe sèche" qui touche surtout le Nord du village, où une dizaine de toitures de maisons sont découvertes en tout ou partie. L'habitation la plus atteinte a sa charpente soulevée. Le vitrage qui couronne la coupole de l'église est également brisé. On cite enfin des hangars écroulés. Concernant la végétation, des arbres fruitiers et des peupliers sont brisés par le milieu; certains sont tordus en spirale et les débris emportés au loin. D'après le journal d'Agriculture de l'Ain, la bande de terrain traversée par le phénomène représente 100 mètres de largeur.

Les pertes sont évaluées à 6 000 Francs suite à cette tornade. Quelques personnes sont blessées.

La tornade de Marsonnas s'accompagne d'une dégradation orageuse importante entre l'Ain et la Saône-et-Loire, et à l'origine d'autres dégâts venteux survenus entre Biziat et Cuiseaux. On signale également de la grêle qui endommage les récoltes dans la région de Mâcon.

En savoir plus sur les tornades