Le 30 septembre 1874, vers 16h30, une tornade d'intensité modérée (bas de l'échelon EF2) traverse une partie des Mauges, dans le département du Maine-et-Loire. Un bois de la Poitevinière est particulièrement touché.

Il est à noter que le territoire de la Poitevinière sera de nouveau touché par une tornade EF3 le 13 décembre 1978.
 

Principales caractéristiques de la tornade                                                                      

* intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 7 kilomètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : indéterminée

* communes traversées : BEAUPRÉAU-EN-MAUGES (Andrezé, l'Evre), LA POITEVINIÈRE (la Sarasinière, les Arcis, bois de la Poëze)
* département touché : MAINE-ET-LOIRE (49)
* altitude moyenne du terrain : 100 mètres
* type de terrain : territoires agricoles, forêts et milieux semi-naturels

* principaux dégâts : arbres fruitiers arrachés ; dans un bois ancien, arbres de grande dimension tordus ou brisés net par le milieu ; une allée de chênes et de châtaigniers détruite ; charrettes chargées renversées ; toitures soulevées ; une métairie presque entièrement à découvert

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade 



Des parcelles du bois de la Poëze dévastées

La tornade de la Poitevinière du 30 septembre 1874 s'est produite à l'issue d'un orage de grêle intense, qui s'est fait sentir vers trois heures de l'après-midi à Andrezé, avant de se diriger vers la Pommeraye.

D'après l'Association Scientifique de France, le phénomène a parcouru une trajectoire minimale de 7 kilomètres entre le territoire d'Andrezé (aujourd'hui Beaupréau-en-Mauges) et l'Ouest de la Poitevinière.

A Andrezé, la tornade brise quelques branches, puis des arbres fruitiers. A Beaupréau, quelques arbres sont également renversés. A l'extrême Est de la commune, les eaux de la rivière de l'Evre se soulèvent à la hauteur des arbres, avant de retomber aussitôt.

Sur le territoire de la Poitevinière, le tourbillon survole plusieurs hameaux, dont ceux de la Sarasinière et des Arcis. Dans l'intérieur des maisons, les habitants ressentent des commotions. Concernant les dégâts,
des charrettes chargées sont renversées, des toitures soulevées, et une métairie presque entièrement à découvert.

Dans le bois de la Poëze, la tornade dévaste plusieurs parcelles constituées d'arbres de haute futaie. Plusieurs centaines d'arbres sont renversés, arrachés ou brisés par le milieu. Une allée de châtaigniers et de marronniers est également détruite. Enfin, tous les arbres sont brisés à travers les douves de l'ancien château.

Personne n'a été victime de cette tornade, bien qu'elle ait traversé la maison du garde de la propriété de la Poëze en renversant des chaises et des meubles sur son passage.

En savoir plus sur les tornades