Le 7 août 1851, une tornade de forte intensité (EF3) ravage la commune de Haute-Rivoire, dans les Monts du Lyonnais (Rhône). Si le phénomène ne provoque aucune victime, il cause de sérieux dommages.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Haute-Rivoire (69) du 7 août 1851intensité maximale : EF3, soit des vents estimés entre 220 km/h et 270 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : HAUTE-RIVOIRE
* département : RHÔNE (69)
* altitude moyenne du terrain : 570 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles

* principaux dégâts : arbres arrachés, tordus, brisés ; certains très gros chênes ou noyers dont le tronc avait trois mètres de circonférence, lancés à 50 ou 60 mètres de l'endroit où ils étaient plantés ; toitures des maisons enlevées et dispersées ; une maison en partie renversée ; meules de foin dispersées et dont les traces sont retrouvées à 3 kilomètres
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen. 
 

Trajectoire de la tornade

 
Localisation et trajectoire exacte indéterminées
 

Arbres lancés à distance

Le Salut Public de Lyon revient sur un phénomène tourbillonnaire de forte intensité (EF3), survenu sur le territoire de Haute-Rivoire, mais sans que nous ne disposions d'informations précises sur la trajectoire parcourue et sa localisation exacte : "Une trombe terrible s'est abattue, le 7 août au soir, sur la commune de Haute-Rivoire, et y a exercé d'épouvantables ravages. La vallée de Chirat a le plus souffert. C'est à deux heures de l'après-midi que, précédée d'un bruit effrayant, la trombe est arrivée sur le sol, renversant et détruisant tout sur son passage. Les arbres ont été arrachés, tordus, brisés et jetés au loin. Des chênes énormes, des noyers dont le tronc avait trois mètres de circonférence ont été lancés à 50 ou 60 mètres de l'endroit où ils étaient plantés. La toiture des maisons a été enlevée et dispersée. Quant aux récoltes qui étaient encore amoncelées en meules dans les champs, il n'en reste plus de vestiges. On a retrouvé des gerbes à 3 kilomètres du lieu du sinistre. De nombreuses familles sont ruinées et réduites au désespoir, et rien ne saurait dépeindre la désolation qui règne dans cette malheureuse commune. Il faudra bien des années pour rendre à Haute-Rivoire l'aspect que lui donnaient ses prairies garnies d'arbres à fruit: et ses champs richement cultivés. Tout a disparu, et pas un arbre n'a trouvé grâce devant le fléau destructeur. Personne, heureusement, n'a péri, bien qu'une maison ait été en partie renversée."
 
Bien que l'inventaire des dégâts permette de diagnostiquer l'intensité de la tornade, la trajectoire, la largeur et la distance parcourue restent indéterminées à ce jour.
 

En savoir plus sur les tornades