En juillet 1864, en début d'après-midi, une tornade de faible intensité (EF1) traverse le Nord de la Vendée, et plus particulièrement le territoire de Chavagnes-en-Paillers. Le phénomène provoque surtout des dégâts dans les champs.
 

Principales caractéristiques de la tornade                                                                      

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 5 kilomètres
* largeur moyenne : indéterminée

* communes traversées : SAINT-ANDRÉ-GOULE-D'OIE (la Roche Mauvin), CHAVAGNES-EN-PAILLERS (la Bonnelière)
* département touché : VENDÉE (85)
* altitude moyenne du terrain : 55 mètres
* type de terrain : territoires agricoles, forêts et milieux semi-naturels

* principaux dégâts : paille, feuilles et branches d'arbres emportées ; une maison découverte ; arbres fruitiers arrachés, dont un cerisier de 30 centimètres de diamètre transporté à 17 mètres ; cultures de blés endommagées (épis couchés et égrainés, projection de paille)

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade 



Un cône renversé dont la pointe était vers la terre

Le Publicateur de la Vendée revient sur la tornade de Chavagnes-en-Paillers, qui s'est déroulée pendant le mois de juillet 1864 en début d'après-midi.

Vers
14h15, après quelques grondements de tonnerre, un bruit continu de plusieurs minutes se fait entendre. Comparé à celui du passage d'un train de chemin de fer, ce bruit interpelle plusieurs habitants qui observent, à l'extérieur, un nuage blanchâtre et noirâtre, semblable "à la fumée sortant des cheminées des usines à vapeur". Sa forme est celle d'un cône renversé, très élevé, dont la pointe touche la terre, et qui tourne avec grande rapidité.

Il s'agit en réalité d'une tornade qui emporte la paille, les feuilles et les branches d'arbres. Le buisson qui accompagne le phénomène alerte les habitants qui craignent que l'orage ait allumé un incendie.

Sur une trajectoire de 5 kilomètres, la tornade évolue du Sud-Est vers le Nord-Ouest, après avoir pris naissance près de la métairie de la Roche Mauvin, à Saint-André-Goule-d'Oie.

A Chavagnes-en-Paillers, la tornade survole le hameau de la Bonnelière. C'est à cet endroit que les dommages sont les plus significatifs et relèvent d'une intensité EF1 :
une maison découverte, arbres fruitiers arrachés, dont un cerisier de 30 centimètres de diamètre transporté à 17 mètres, nombreux arbres couchés en tous sens. Dans les champs, les cultures de blés sont endommagées (épis couchés et égrainés, projection de paille dans les haies et les arbres).

Une personne est blessée suite à cette tornade. Atteinte à la tête et au genou par la chute d'une branche, elle pensait trouver refuge sous un arbre. On cite également un meunier qui est roulé par terre, après que sa route est barrée par des chutes d'arbres. Il en est quitte pour la peur.

En savoir plus sur les tornades