Le 17 septembre 1867, une tornade de faibe intensité (EF1), issue d'une trombe marine, est observée près du cap Bénat, dans le département du Var. Le phénomène s'accompagne d'autres trombes marines dans le même secteur.
 
Surtout, la tornade de Bormes-les-Mimosas s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise 2 cas pour la journée du 17 septembre 1867, dont la tornade EF3 de Seillans (Var).
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Bormes-les-Mimosas (83) du 17 septembre 1867intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135km/h et 175 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : BORMES-LES-MIMOSAS (cap Bénat)
* département : VAR (83)
* altitude moyenne du terrain : 20 mètres
* type de terrain : territoires agricoles ; surfaces en eau

* principaux dégâts : pierres et terre soulevées ; arbres déracinés et tordus (probablement de la pinède)

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen. 
 

Trajectoire de la tornade

 Cliquer sur la carte suivante pour l'agrandir :
 
Tornade EF1 de Bormes-les-Mimosas (Var) du 17 septembre 1867. Plage de couleur rouge : emplacement approximatif de la trombe marine avant son entrée dans les terres. © Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)
© Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)
 

Trombes marines et grêlons de 5 centimètres

D'après le bulletin hebdomadaire de l'association scientifique de France, la tornade de Bormes-les-Mimosas est d'abord observée sous la forme d'une trombe marine par le guetteur de la station électro-sémaphorique du cap Bénat : "Le guetteur [...] a vu sortir du nuage orageux deux trombes : l'une a passé sur la mer en marchant vers l'est, l'autre a abordé la côte et y a fait un dégât considérable, tordant et déracinant des arbres, soulevant la terre et les pierres. Le sémaphore s'est trouvé entre les deux météores, et n'a reçu que quelques gouttes de pluie." Compte tenu du sens de déplacement de la tornade Seillans, survenue quelques heures plus tard dans le même département, nous pouvons supposer que cette trombe marine s'est déplacée du Sud vers le Nord, en évitant le sémaphore par l'Ouest.
 
Cette tornade fait suite à une autre trombe marine qui aurait été observée quelques heures plus tôt au large de Marseille. Egalement, au large de Toulon, des grêlons de 5 centimètres de long et de forme irrégulière sont ramassés à bord des navires. Surtout, la tornade de Bormes-les-Mimosas précède de quelques heures seulement la tornade EF3 de Seillans, survenue vers 19 heures. Ces différents événements confirment le caractère très instable de cette journée du 17 septembre 1867 sur cette partie du bassin méditerranéen.
 

En savoir plus sur les tornades