Le 23 juin 1844, une tornade supposée de très faible intensité (EF0) est observée au niveau de la commune de Thérouanne, dans le Pas-de-Calais. Le phénomène, qui a été vu, n'a produit aucun dégât matériel.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Tornade de Thérouanne (62) le 23 juin 1844intensité maximale : EF0, soit des vents estimés entre 105 km/h et 135 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversé : THÉROUANNE
* département : PAS-DE-CALAIS (62)
* altitude moyenne du terrain : 35 mètres
* type de terrain : territoires agricoles, surfaces en eau

* principaux dégâts : cailloux d'un chemin vicinal dispersés
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade

 

© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

La trajectoire et la localisation exacte de la tornade apparaissent indéterminées à ce jour.

Une colonne d'eau en forme d'entonnoir

Le journal de Toulouse évoque le phénomène dans son édition du 7 juillet 1844, suite à un fait-divers relaté le 29 juin depuis Saint-Omer : "Dimanche dernier, pendant l’orage, la commune de Thérouanne a été le théâtre d’un phénomène aussi surprenant que nouveau dans nos contrées septentrionales. Une colonne d’eau, ayant la forme d’un entonnoir, s’est formée sur une étendue de plus de 800 mètres ; la partie supérieure aboutissait à un nuage assez noir et la partie inférieure plus étroite se terminait au sol ; cette trombe, car c’est ainsi qu’il faut appeler ce phénomène, s’est maintenue dans la même position, toujours en se grossissant de nouvelles eaux vers son extrémité supérieure, l’espace de 23 minutes ; enfin, elle se rompit à un tiers environ de sa hauteur avec tant de pétulance, que la masse d’eau, en tombant sur le terrain, y a occasionné un bouleversement considérable. Fort heureusement, aucune habitation ne se trouvait sous l’influence de la trombe, mais on cite un chemin vicinal nouvellement construit dont tous les cailloux ont été dispersés au loin avec une grande masse de terre, et qui se trouve creusé en quelques endroits à une profondeur d’un mètre et plus."

En l'absence de dégâts matériels, la tornade de Thérouanne du 23 juin 1844 est classée en intensité EF0.

En savoir plus sur les tornades