Le 10 juin 1848, une tornade meurtrière de forte intensité (EF3) traverse plusieurs communes de l'Orne, dont le territoire de Rânes qui est le plus éprouvé. Le phénomène, qui est vu par de nombreux témoins, provoque d'importants dégâts.
 
Il est à noter que des dégâts venteux non identifiés se poursuivent au-delà d'Ecouché en direction de Vimoutiers, à la frontière avec le département du Calvados.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Rânes (61) du 10 juin 1848intensité maximale : EF3, soit des vents estimés entre 220 km/h et 270 km/h
* distance parcourue : 12,5 kilomètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : indéterminée

* communes traversées : RÂNES (Mont du Four, village, la Berrerie), JOUÉ-DU-PLAIN (la Motte), SEVRAI, ÉCOUCHÉ
* département : ORNE (61)
* altitude moyenne du terrain : 210 mètres
* type de terrain : territoires agricoles, forêts et milieux semi-naturels

* principaux dégâts : environ 4000 arbres, dont certains de gros diamètre, déracinés ou brisés net dont certains emmenés à une distance de 50 mètres ; une étable écroulée ; toitures entièrement enlevées et tuiles retrouvées à 300 mètres de distance ; maisons effondrées ; église d'Ecouché endommagée ; plancher percé d'une ouverture dans une chambre ; deux personnes roulées ou emportées par la tornade à plusieurs dizaines de mètres
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

 Cliquer sur la carte suivante pour l'agrandir :
 
Trajectoire de la tornade EF3 de Rânes (Orne) du 10 juin 1848. © Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)
© Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)

 

Au moins deux personnes tuées et des pertes matérielles très importantes

M. Merget, professeur de physique au lycée de Caen, publie un rapport très détaillé sur la tornade de Rânes dans les mémoires de la société linnéenne de Normandie de 1849. Ses investigations ayant cessé au-delà de la commune d'Ecouché, nous considérons que la trajectoire minimale reconnue à ce jour atteint 12,5 kilomètres, même si des dégâts venteux se poursuivent jusqu'à la commune de Vimoutiers, distante d'Ecouché de 35 kilomètres environ.
 
La tornade prend naissance à 1 kilomètre environ au Sud-Ouest de Rânes, près du Bois du Mont du Four. Elle est accompagnée d'un bruit caractéristique : "le bruit et les roulements redoublèrent d'intensité vers le sud-ouest de Rânes, et une masse d'air surmontée de nuages orageux, qui paraît s'être formée au lieu dit du bois du Four, à 1 kilomètres environ de Rânes, se mit en marche vers ce village en suivant une ligne droite à peu près parallèle à la route d'Argentan à la Ferté-Macé." Selon une trajectoire du Sud-Ouest vers le Nord-Est, la tornade s'incurve ensuite davantage vers le Nord en empruntant la vallée de l'Udon jusqu'à la commune d'Ecouché.
 
Selon les estimations de la presse locale, les dégâts se chiffrent à 200 000 Francs, ce qui est considérable dans ce secteur peu urbanisé. Concernant la végétation, environ 4000 arbres, dont certains de gros diamètre, sont déracinés ou brisés net. Des tronçons ou des arbres entiers sont emmenés à une distance de 50 mètres. Au domaine de la Motte, la végétation a particulièrement souffert du passage du tourbillon.
 
Les habitations et les fermes ont également souffert, notamment à Rânes et à Ecouché où le coeur de ces deux communes est atteint (l'église d'Ecouché est d'ailleurs endommagée). Plusieurs bâtiments (habitations de fermes ou hangars agricoles) sont effondrés ; ce sont dans ces circonstances qu'au moins deux personnes trouvent la mort, écrasées par des débris.
 
En plusieurs points, des phénomènes d'aspiration caractéristiques sont observés. Dans une habitation, le plancher est percé d'une ouverture dans une chambre. Egalement, deux personnes sont roulées ou emportées par la tornade et déposées à plusieurs dizaines de mètres. Ces phénomènes, qui s'ajoutent à l'effondrement de plusieurs habitations solides, et à de projections d'arbres à distance, motivent le classement en intensité EF3 sur l'échelle améliorée de Fujita.
 
Enfin, il est à noter que le secteur de Rânes est de nouveau touché par une tornade d'intensité EF1, et survenue le 16 février 1885.
 

En savoir plus sur les tornades