Le 9 juillet 1843, une tornade de faible intensité (EF1) traverse la commune de Piets-Plasence-Moustrou (Pyrénées-Atlantiques). Le phénomène produit quelques dégâts sur la végétation. Un enfant est également emmené par le tourbillon.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Tornade de Piets-Plasence-Moustrou (64) le 9 juillet 1843intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : 25 mètres

* commune traversée : PIETS-PLASENCE-MOUSTROU (Moustrou)
* département : PYRÉNÉES-ATLANTIQUES (64)
* altitude moyenne du terrain : 135 mètres
* type de terrain : territoires agricoles

* principaux dégâts : ceps de vigne déracinés ; gros châtaigniers déracinés et chênes de haute futaie brisés ; enfant soulevé de terre et transporté à quelques mètres de l'endroit où il se trouvait
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Localisation de la tornade

Emplacement approximatif de la tornade :

© Keraunos (fond de carte : carte de l’Etat-Major de 1820-1866)
 

Un enfant transporté à quelques mètres

La tornade de Piets-Plasence-Moustrou du 9 juillet 1843 est mentionnée dans le journal des Débats du 17 juillet 1843 : "Un tourbillon de vent a passé, dimanche dernier, vers six heures du soir, dans la commune de Piets et le quartier de Moustrou, canton d'Arzacq. Heureusement il ne s'étendait qu'à une largeur de vingt-cinq mètres environ. Il a déraciné une quantité de châtaigniers énormes, d'assez nombreux ceps de vigne, écrasé une quantité de chênes à haute futaie, et un champ de froment. Ce qu'il y a de plus remarquable, c'est qu'il enleva un enfant de douze à treize ans qui gardait une paire de vaches, et le transporta à quelques mètres du lieu où il se trouvait. L'enfant a assuré qu'il était passé par dessus l'une de ses vaches. Ce tourbillon n'a duré que quelques minutes, et s'est arrêté dans la commune. Il n'a rencontré qu'une maison, à laquelle il a fait un dommage de 4 à 500 Fr., au préjudice du propriétaire. Quelques charretées de foin ont aussi disparu."
 
La trajectoire exacte du phénomène, ainsi que la distance parcourue, restent indéterminées à ce jour.

En savoir plus sur les tornades