Le 1er septembre 1839, vers 2h30 du matin, une tornade de faible intensité (EF1) parcourt le quartier de Petit Montrouge, dans l'actuel XIVe arrondissement de la ville de Paris. Le phénomène a surtout produit des dégâts dans des jardins.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Paris (75) du 1er septembre 1839intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 500 mètres
* largeur moyenne : 40 mètres

* commune traversée : PARIS (Petit Montrouge, XIV)
* département : VILLE-DE-PARIS (75)
* altitude moyenne du terrain : 75 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles

* principaux dégâts : toiture d'un manège de puits enlevée ; murs de séparation de jardins couchés, dont l'un d'entre eux sur une longueur de 40 mètres ; branches d'ormes cassées ; tuiles d'habitations envolées ; pruniers et abricotiers déracinés ou brisés
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade

Cliquer sur les cartes suivantes pour les agrandir :
 
Tornade EF1 de Paris du 1er septembre 1839. Plage de couleur rouge : parcours présumé de la tornade, du Sud/Sud-Ouest vers le Nord/Nord-Est. © Keraunos (fond de carte : carte de l'état major des environs de Paris de 1818-1824)
© Keraunos (fond de carte : carte de l'état major des environs de Paris de 1818-1824)
 Tornade EF1 de Paris du 1er septembre 1839. La même localisation dans l'actuel XIVe arrondissement de la capitale. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 
 

Des jardins endommagés sur un parcours de 500 mètres

Peltier, dans son ouvrage sur les trombes publié en 1840, décrit le parcours suivi par une petite tornade qui a traversé l'ancien quartier de Petit Montrouge, aujourd'hui compris dans le 14e arrondissement de la ville de Paris.
 
Le phénomène fait suite à un orage qui déverse un peu de grêle mêlée à de la pluie : "[...] l'orage, qui marchait du sud-ouest au nord-est, accompagné d'éclairs et de tonnerre, s'approcha du Petit-Montrouge, et même y versa quelque peu de grêle mêlée de pluie. Tout à coup les éclairs cessent de briller, un vent violent se fait sentir, les tuiles des habitations volent de toutes parts, des arbres sont arrachés, des murs renversés ; une pluie battante suit ou accompagne cette tempête ; puis, après quelques minutes, tout se calme, et le ciel a repris sa sérénité."
 
La tornade produit des dommages sur un parcours très bref (500 mètres au maximum) et sur une largeur très restreinte d'environ 40 mètres : toiture d'un manège de puits enlevée, murs de séparation de jardins couchés, dont l'un d'entre eux sur une longueur de 40 mètres, branches d'ormes cassées, tuiles d'habitations envolées, pruniers et abricotiers déracinés ou brisés. Effets caractéristiques d'une tornade, les arbres positionnés à l'Est sont couchés vers l'Ouest, et inversement, ce qui illustre parfaitement un axe de convergence.
 
Aucun dégât n'est identifié au-delà des habitations de Petit Montrouge.
 

En savoir plus sur les tornades