Le 12 août 1840, une trombe marine finit sa course dans les terres et provoque des dégâts dans la commune de Martigues (Bouches-du-Rhône). Cette tornade d'intensité modérée (EF2) endommage notamment une propriété avant de se dissiper. 
 
Il est à noter que la commune de Martigues a déjà été frappée au moins trois fois par une tornade : le 12 août 1840 (EF2), le 25 septembre 1965 (EF2) et le 4 novembre 2014 (EF1).
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Martigues (13) du 12 août 1840intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* commune touchée : MARTIGUES
* département : BOUCHES-DU-RHÔNE (13)
* altitude moyenne du terrain : 2 mètres
* type de terrain : territoires agricoles, surfaces en eau

* principaux dégâts : tuyaux de cheminées abattus, tuiles enlevées en partie, muraille de clôture d'un jardin renversée (lierre présente sur cette muraille demeurant intact et debout alors que le mur avait disparu), grands arbres déracinés, une voiture transportée à plus de cinquante mètres (elle est retrouvée à moitié enfoncée dans un champ labouré)

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

Cliquer sur la carte suivante pour l'agrandir :
 
Tornade EF2 de Martigues (Bouches-du-Rhône) du 12 août 1840. Plages de couleur rouge : localisations possibles de la tornade lors de son entrée dans les terres. © Keraunos (fond de carte : carte de l'Etat-Major de 1820-1866)
© Keraunos (fond de carte : carte de l'Etat-Major de 1820-1866)

 

Une voiture transportée à 50 mètres

Le Mémorial d'Aix revient sur la tornade de Martigues dans son édition du 14 août 1840 : "Un orage assez violent, qui a éclaté dans la nuit du 11 au 12 a été signalé chez nous par un phénomène très rare dans nos contrées. Une trombe marine est venue tout à coup fondre sur une ferme presque attenante à la ville. Les tuyaux de cheminées ont été abattus, les tuiles enlevées en partie et réduites en poudre. La muraille de clôture du jardin a été renversée; cette muraille était entièrement revêtue de lierre à fortes tiges. La maçonnerie a été tellement dissoute, que tous les matériaux ont pu passer entre les branches du lierre en laissant l'arbuste intact et debout; de grands arbres ont été complètement déracinés, une voiture que des voyageurs venus d'Aix et logés dans cette ferme avaient laissée devant la porte, a été transportée à plus de cinquante pas où on l'a retrouvée à moitié enfoncée dans un champ labouré. La trombe parait s'être brisée contre ces obstacles, et n'a occasionné aucune autre dévastation dans le voisinage."
 
En l'absence d'informations détaillées sur la localisation exacte du phénomène, ni la trajectoire ni la distance parcourue ne peuvent être déterminées.
 

En savoir plus sur les tornades