Le 23 mai 1800, une tornade d'intensité modérée (EF2) frappe la commune de Gonsans (Doubs) et d'autres territoires voisins. Le phénomène succède de trente minutes environ à une première tornade qui traverse le nord de l'agglomération bisontine.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Gonsans (25) du 23 mai 1800intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 4,7 kilomètres
* largeur moyenne : 150 mètres

* communes traversées : NAISEY-LES-GRANGES (étangs du Leubot), GONSANS (étangs du Leubot, Raseberge, camp du Valdahon), CHAUX-LES-PASSAVANT (les Champs Carteron)
* département : DOUBS (25)
* altitude moyenne du terrain : 585 mètres
* type de terrain : territoires agricoles, forêts et milieux semi-naturels, surfaces en eau

* principaux dégâts : une partie des eaux d'un étang pompée ; pièces de charpente dispersées au loin ; abattis complet dans une forêt de hêtres sur environ 700 mètres de long et 150 mètres de large
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.

 

Trajectoire de la tornade

Cliquer sur la carte ci-dessous pour l'agrandir :
 
Trajectoire de la tornade EF2 de Gonsans (Doubs) du 23 mai 1800. © Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)
© Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)
 
 

Une seconde tornade 20 kilomètres à l'est et à 30 minutes d'intervalle

La tornade de Gonsans survient 30 minutes après une première tornade qui traverse le nord de l'agglomération bisontine, environ 20 kilomètres à l'ouest.
 
Girod-Chantrans, dans la Géographie physique du Doubs, décrit également cette seconde tornade, dont le relief et la nature des sols semblent avoir eu une influence sur la structure du tourbillon : "Le même jour, à trois heures et demie de l'après-midi, une trombe semblable [...] s'étant manifestée à la fontaine de Rasberge, 4 lieues à l'ESE de Besançon, s'est portée au moulin du Leubot, a pompé une partie des eaux de son étang de retenue, et les a dispersées au loin, ainsi que plusieurs pièces de charpente qui se trouvaient au bord de l'étang ; traversant ensuite différentes pâtures, et quelques bouquets de bois qu'elle n'a point endommagés, elle s'est rabattue sur une magnifique forêt de hêtres, située près de Gonsans, la Ville-Dieu et Belmont, où elle a fait un abattis complet dans le sens de sa route sur une longueur d'environ 700 mètres, et sur 150 de largeur moyenne. Là, elle semble avoir épuisé toutes ses forces : c'est du moins sa dernière trace." Ces informations permettent de valider une trajectoire proche de 5 kilomètres entre les étangs du Leubot et une parcelle de forêt située entre les trois territoires précités. 
 
Enfin, il est à préciser que la tornade de Gonsans a parcouru l'extrême nord de l'actuel camp du Valdahon.
 

En savoir plus sur les tornades

+ découvrir la climatologie des tornades en France