Le 27 mai 1841, une tornade de faible intensité (haut de l'échelon EF1) traverse les départements frontaliers de la Haute-Garonne et de l'Ariège. Le phénomène provoque notamment des dégâts matériels à Castagnède.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Castagnède (31) du 27 mai 1841intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 2,4 kilomètres
* largeur moyenne : indéterminée

* communes traversées : CASTAGNÈDE (centre-village, l'Espone), LACAVE (rives du Salat)
* départements: HAUTE-GARONNE (31), ARIÈGE (09)
* altitude moyenne du terrain : 325 mètres
* type de terrain : territoires agricoles, surfaces en eau

* principaux dégâts : toiture de deux maisons fracassées ; toiture d'un fenil enlevée ; deux grands peupliers décapités ; arbres fruitiers déracinés ; gros arbres déracinés ou brisés et débris (supposés branches) emportés à grande distance ; eaux de la rivère Salat élevées à grande hauteur ; murs de clôture détruits en partie ; petits oiseaux retrouvés morts
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

Cliquer sur la carte ci-dessous pour l'agrandir:
 
 Trajectoire de la tornade EF1 de Castagnède (Haute-Garonne) du 27 mai 1841. © Keraunos (fond de carte : carte de l'état major de 1820-1866)
© Keraunos (fond de carte : carte de l'état major de 1820-1866)
 
 

Les eaux du Salat tourbillonnent à grande hauteur

Le journal de Toulouse revient sur la tornade de Castagnède dans son édition du 4 juin 1841. Les éléments recueillis dans l'article permettent d'attester d'un phénomène tourbillonnaire sur une trajectoire de 2,4 kilomètres, entre Haute-Garonne et Ariège.
 
La tornade se forme près du village de Castagnède, vers 17 heures : "[...] Une trombe d'air s'est formée au sein de cette commune. Elle a promptement acquis une hauteur prodigieuse ; plus mince à l'extrémité qui touchait vers la terre qu'à celle qui semblait se perdre dans les nues."
 
Après avoir décapité deux grands peupliers et arraché la terre des champs par intervalles, la tornade s'approche de l'église et fracasse la toiture de deux maisons, enlève entièrement celle d'un fenil et projette les fourrages dans un galetas voisin. La végétation est atteinte par le tourbillon : les arbres, ballotés par le vent, sont arrachés ou brisés et leurs branches emportées à distance.
 
En arrivent au lieu-dit l'Espone, la toiture d'une habitation est légèrement endommagée. Dans le jardin attenant, les arbres fruitiers sont déracinés, les haies arrachées et les murs de clôture en partie détruits.
 
En gagnant le département de l'Ariège, la tornade survole les rives du Salat et fait tourbillonner les eaux à grande hauteur. Le phénomène se dissipe en traversant la rivière.
 
Il est à noter que de petits oiseaux sont retrouvés morts suite à cette tornade. Probablement aspirés et projetés par la tornade, ils présentent une large blessure au bas-ventre.

En savoir plus sur les tornades

+ découvrir la climatologie des tornades en France