Le 22 août 1822, vers 18 heures, une tornade d'intensité modérée (EF2) traverse le parc et le château de Bombon, en Seine-et-Marne. Les dégâts sur la végétation et sur la toiture du château sont assez importants. Aucune victime n'est à déplorer. 
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Bombon (77) du 28 août 1822intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée
 
* commune traversée : BOMBON (château de Bombon)
* département : SEINE-ET-MARNE (77)
* altitude moyenne du terrain : 101 mètres
* type de terrain : territoires agricoles, forêts et milieux semi-naturels

* principaux dégâts : pommiers mis en pièces et branches projetées à 12 ou 15 mètres ; un pommier tout entier traîné à quelques mètres ; énormes chênes cassés par le milieu ; une meule de foin élevée à 30 mètres de hauteur et dispersée par le vent ; toiture du château en partie enlevée, lames de plomb détachées, ardoises semées à plus d'un kilomètre de distance ; une ardoise fichée dans le tronc d'un pin sur une profondeur de plusieurs centimètres
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

Cliquer sur la carte ci-dessous pour l'agrandir:
 
Tornade de Bombon (Seine-et-Marne) du 28 août 1822. Périmètre touché autour du château. © Keraunos (fond de carte : carte de l'état major pour la période 1820-1866)
© Keraunos (fond de carte : carte de l'état major pour la période 1820-1866)
 
 

Une ardoise fichée dans le tronc d'un pin sur une profondeur de 8 centimètres

La tornade de Bombon, dont la trajectoire et la largeur n'ont pas pu être déterminées, a fait l'objet d'un récit par A. Cadet de Vaux qui recense les principaux dégâts dans le périmètre du château. Le phénomène est accompagné d'une faible pluie qui commençait à tomber : "Vers les six heures du soir, une pluie douce et bienfaisante commençait à tomber, quand un tourbillon de vent, du sein duquel sortit une trombe, fit en une minute d'incompréhensibles ravages." La tornade a produit des dégâts sur une ligne bien définie (selon Cadet de Vaux, le phénomène n'a pas été ressenti dans le voisinage le plus proche de la ligne qu'il a parcourue) et sur une largeur très circonscrite.
 
Le phénomène, qui traverse le parc du château, épargne le village, qui est situé en périphérie nord : "si la direction de ce courant atmosphérique eût embrassé le moulin à vent  ou le clocher de l'église, ni l'un ni l'autre n'aurait résisté à cette puissance."
 
L'inventaire des dommages effectué par Cadet de Vaux permet d'attester d'un phénomène tourbillonnaire d'une intensité EF2 sur l'échelle de Fujita améliorée : pommiers mis en pièces et branches projetées à 12 ou 15 mètres ; un pommier tout entier traîné à quelques mètres ; énormes chênes cassés par le milieu ; une meule de foin élevée à 30 mètres de hauteur et dispersée par le vent ; toiture du château en partie enlevée, lames de plomb détachées, ardoises semées à plus d'un kilomètre de distance. Fait remarquable, une ardoise, soutenue par la force du vent sur une distance d'environ 60 mètres, s'est enfoncée sur une profondeur de huit centimètres dans le tronc d’un pin où elle a conservée sa position horizontale.
 
La tornade de Bombon n'a blessé personne, mêms si une commotion très légère et instantanée est éprouvée à l'intérieur du château, ce qui est habituel lorsqu'une tornade circule à proximité immédiate d'un bâtiment clos.
 

En savoir plus sur les tornades en région Ile-de-France

 
Evénéments orageux remarquables en Ile-de-France.          Climatologie des tornades en Ile-de-France.