Le 9 avril 1770une tornade de faible intensité (EF1) est observée dans l'Artois, entre Souastre et Pommier (département du Pas-de-Calais). Le tourbillon, qui a évité les zones habitées, a provoqué des dégâts sur la végétation.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Tornade EF1 à Pommier (62) le 9 avril 1770intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 2,5 kilomètres (estimation)
* largeur moyenne : indéterminée (largeur faible)

* commune traversée : POMMIER
* département : PAS-DE-CALAIS (62)
* altitude moyenne du terrain : 160 mètres
* type de terrain : territoires agricoles

* principaux dégâts : arbres brisés et têtes emportées à faible distance ; tas de fumier étendu de tous côtés ; eaux d'un fossé projetées à grande hauteur
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen. 
 

Trajectoire de la tornade

Cliquer sur la carte suivante pour l'agrandir :
 
Trajectoire de la tornade EF1 de Pommier (Pas-de-Calais) du 9 avril 1770. © Keraunos (fond de carte : Carte de Cassini du XVIIIe siècle)
© Keraunos (fond de carte : Carte de Cassini du XVIIIe siècle)
 
Cette trajectoire approximative a été établie en fonction des informations disponibles.
 

Une colonne de vapeurs dont le pied reposait sur la terre

La tornade de Pommier, accompagnée d'un orage et d'éclairs incessants, s'est formée au sud du village : "les villageois, qui travaillaient dans la campagne, [...] virent au-dessous du nuage enflammé descendre, entre Souastre et Pommier, une colonne de vapeurs dont le pied reposait sur la terre" [Journal de physique, de chimie, d'histoire naturelle et des arts, 1782].
 
Le tourbillon, dont la largeur est estimée entre 15 et 20 pieds [5 à 10 mètres], n'excède pas celle d'une botte de paille lors de son premier contact au sol : "la colonne [...] se promenait du sud vers le nord, en roulant dans les champs un globe de feu considérable, et gros à peu près comme une meule de moulin ; un berger qui gardait le troupeau de moutons, dont on parle ci-après, assure avoir vu cette masse de feu s'élever du sein de la terre." 
 
Selon une trajectoire orientée du sud vers le nord selon les sources (probablement du sud-ouest au nord-est en réalité), la tornade évite l'agglomération de Pommier, mais provoque quelques dégâts sur la végétation : quelques arbres assez gros brisés, dont les têtes sont projetées à une vingtaine de mètres, tas de fumier étendu de tous côtés, moutons couverts de boue après le passage de la tornade, eaux d'un fossé projetées à grande hauteur.
 
La tornade se dissipe à environ 800 mètres du village, dans le direction de Bailleulval et de Berles-aux-Bois, après une trajectoire estimée de 2,5 kilomètres.
 
Compte-tenu des dégâts observés, la tornade de Pommier peut être classée d'intensité EF1.
 
 

En savoir plus sur les tornades