En juin 1791une tornade de faible intensité (EF1) est observée depuis le village de Godisson en direction d'Aunou-sur-Orne (Orne). Deux moutons sont happés par le tourbillon, ainsi qu'un chapeau de pâtre.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade d'Aunou-sur-Orne (61) de juin 1791intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : AUNOU-SUR-ORNE (Monthioux)
* département : ORNE (61)
* altitude moyenne du terrain : 227 mètres (altitude approximative)
* type de terrain : territoires agricoles

* principaux dégâts : deux moutons et un chapeau de berger emportés

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 
 

Localisation de la tornade

Cliquer sur la carte ci-dessous pour l'agrandir :
 
Tornade EF1 d'Aunou-sur-Orne (Orne) en juin 1791. Plage de couleur rouge : emplacement présumé du phénomène. Oeil : position approximative du témoin sur le territoire de Godisson. Pointillés rouges : champ de vision en direction du sud et d'Aunou-sur-Orne. © Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)
© Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)
 
 

Une tornade à double vortex

Dans les Observations et recherches expérimentales sur les causes qui concourent à la formation des trombes (1840), Peltier nous renseigne sur une tornade survenue près de 50 ans plus tôt non loin de Sées (Orne), et décrite par M. Egasse, secrétaire de la mairie de l'Aigle.
 
Le phénomène, observé depuis le territoire de Godisson en direction de Monthioux, commune d'Aunou-sur-Orne, est décrit comme suit : "Dans le mois de juin 1791, M. Egasse, étant à Godisson vit un météore qui partait d'un nuage très noir et descendait jusqu'à terre où il se terminait en pointe. Ce cône était noir comme le nuage dont il provenait, mais vers l'extrémité inférieure il était moins obscur. Sa forme bien limitée parut être unique d'abord, mais au bout de cinq à six minutes , cette même trombe lui parut partagée en deux portions régulières et placées l'une à côté de l'autre, séparées par un petit intervalle , et enfin il vit une fumée noire et très agitée entre les deux portions de la trombe qui s'éleva de la terre par un mouvement en spirale qui allait de l'est à l'ouest." Ce descriptif laisse à penser que la tornade a temporairement adopté une structure à double vortex.
 
La tornade, dont la trajectoire précise reste indéterminée, a emporté deux moutons et un chapeau de berger, d'où l'intensité EF1 retenue.
 

En savoir plus sur les tornades

+ découvrir la climatologie des tornades en France