En septembre 1782une tornade de faible intensité (EF1) est observée dans les environs d'Aire-sur-la-Lys (Pas-de-Calais). Le phénomène n'a produit aucun dégât matériel, mais il aurait asphyxié une femme en l'emportant à distance. La tornade, identique à celle de Blingel par ses effets produits, semble bien distincte car ni l'année, le mois, le lieu et l'heure de survenue ne coïncident.
 
 

Principales caractéristiques de la tornade

Tornade EF1 près d'Aire-sur-la-Lys (62) en septembre 1782intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* commune(s) traversée(s) : indéterminée
* département : PAS-DE-CALAIS (62)
* altitude moyenne du terrain : 20 mètres environ (altitude approximative)
* type de terrain : territoires agricoles, forêts et milieux semi-naturels

* principaux dégâts : pas de dégâts matériels recensés, mais une femme emportée dans le tourbillon à distance

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 
 

Trajectoire de la tornade

 
 
Trajectoire et emplacement exact non définis
 
 

Une femme enveloppée par une toile et asphyxiée

Les Mémoires de la société royale d'Arras nous renseignent sur cette tornade qui se serait formée près de la ville d'Aire-sur-la-Lys, dans le Pas-de-Calais, en septembre 1782 vers 15 heures : "Une autre trombe que j'ai pu remarquer en 1782, au mois de septembre, était une trombe d'eau, elle s’est formée au-dessus d'une vaste prairie, à vingt minutes d'Aire, à trois heures de l'après-midi ; le ciel était orageux, les nuages qui se croisaient en tous sens se rassemblèrent en un seul point. On vit descendre de la nue, avec précipitation, une vapeur légère qui s'épaissit bientôt en formant un cône, qui, un instant après s'être arrondi sur la terre, fut poussé par un coup de vent violent, du sud-ouest au nord-ouest de cette ville ; cette trombe, en traversant une autre prairie où blanchissaient des toiles, y enleva une femme qui s'est trouvée enveloppée par une toile qu'elle voulait attacher à un piquet, elle fut trouvée asphyxiée à une demi-lieue plus loin."
 
Le phénomène, parfaitement décrit, aurait enlevé une femme occupée à blanchir des toiles, et l'aurait transportée à une distance remarquable de 2 à 3 kilomètres. Faute d'indications complémentaires sur les effets produits par cette tornade, nous considérons que cette information ne peut pas être attestée à ce jour. Quoiqu'il en soit, une tornade d'intensité EF1 est en mesure de produire ce type d'aspirations sur des êtres vivants.
 
 

En savoir plus sur les tornades