Simon Rebouissoux était positionné en Gironde le 9 mai. Il nous livre son récit et ses clichés.


En ce milieu d’après-midi du 9 mai, je remarque une cellule orageuse qui semble se développer plutôt activement du côté de Hourtin. Je décide de m’en approcher, et me rends donc vers l’Avensan. 

J’installe mon appareil photo, en admirant cette cellule bourgeonnant à vue d’œil. 




Des mammatus au niveau de l’enclume du cumulonimbus. 






Le nuage bourgeonne tellement que mon unique objectif va bientôt être dépassé. 




Ça y est. S’il grossit encore, il ne rentrera plus dans l’objectif. (Spoiler : il grossira) 




Mon téléphone avec son objectif ultra grand angle a pu prendre le relais. 


Vers Arsac maintenant. J’aperçois au loin ce que je pense être une supercellule. 




Éventuellement une tornade, néanmoins au moment où j’écris ces lignes, pas de confirmation. 




Une autre cellule s’est développée, au sud de la précédente, encore plus majestueuse. 

À défaut d’avoir pu capturer cet éclair avec mon appareil et sa cellule, mon téléphone l’a fait... 




Dernière photo de cette chasse. Peu après une pluie battante s’est abattue sur Arsac. La grêle s’est jointe à elle. Magnifique spectacle. Tomber de rideau. (De pluie)